© Photo by Mace Hudson on Unsplash

Aujourd’hui la communication digitale semble à première vue s’être imposée. Cependant, il est toujours totalement pertinent et efficace de se tourner, vers une communication imprimée. Voyez plutôt l’exemple des GAFA qui dépensent des fortunes, notamment dans leurs campagnes d’affichages. Il est en effet démontré qu’une majorité de la population fait davantage confiance à un document imprimé. En juin 2017, Two Sides a notamment mené une étude à l’échelle mondiale sur le papier à l’ère du numérique. De plus, concernant le temps consacré à une communication, un lecteur passe, selon les statistiques, environ trente minutes à lire un magazine. Il en consacrera moins de deux à un mail, un site ou un article en ligne.

Saviez-vous que 84 % des gens estiment mieux comprendre et retenir les informations quand ils les lisent sur papier ?

Sans abandonner la communication digitale, complémentaire plutôt que substituable, voici quelques raisons de ne pas négliger l’imprimé.

x x x

Le retour en grace de l’imprimé

Face à la surdose d’informations, pas toujours voulues ni souhaitables, circulant sur Internet et ses réseaux sociaux, on peut facilement se sentir submergé. Un nombre croissant de personnes éprouve dès lors le besoin de déconnecter de ce flux, de ces sollicitations constantes. Elles préfèrent se concentrer sur des documents esthétiques. Sur des informations choisies et pertinentes, non parasitées par diverses sollicitations. De cette façon, elles restent mieux en mémoire.

C’est ainsi que, peu à peu, la communication imprimée reprend du terrain face au digital. Faire le choix de l’imprimé, c’est faire le choix de l’intime, d’une plus grande proximité. Cela permet également de se démarquer d’une concurrence qui miserait un peu trop sur le digital. Toutefois, la communication print suppose un traitement tout à fait différent. En effet, on ne travaille pas pour le Web comme pour le papier. Les codes ne sont pas les mêmes, l’information est ici affaire d’édition plus que de communication.

S’il peut souffrir d’une image parfois monotone voire obsolète, le papier peut être extrêmement moderne. Mis en valeur par un imprimeur capable d’optimiser tout son potentiel, il est à même d’offrir une infinité de styles différents, des formats originaux et surprenants, capables de créer attachement, surprise… Parfois même émerveillement !  

x x x

mémoire et communication imprimée

En 2009, la grande agence britannique Millward Brown, spécialisée dans les médias, la communication stratégique et l’efficience communicationnelle, a mené une série d’expériences. Elles démontrent, à l’instar d’autres études, une meilleure assimilation de l’information, ainsi qu’un meilleur engagement affectif, devant un support imprimé que face à son équivalent numérique.

Le papier affecte davantage la mémoire visuelle, provocant un plus grand engagement du destinataire. Ce dernier se sent par ailleurs davantage considéré par le diffuseur d’un imprimé et lui est donc plus favorable.

Outre ces dispositions naturelles à affecter positivement l’émotionnel, on sait tous qu’une communication imprimée, une affiche, une carte, un livre, entrent dans le quotidien de leur destinataire. Ils sont fixés sur un mur, un frigo, déposés sur une table, un coin de bureau… Tandis qu’un e-mail, une fois lu, n’est quasi jamais réouvert. Cette persistance dans l’environnement du lecteur, parfois pendant des mois voire des années, permet une récurrence de l’information. Un renforcement du lien avec la marque, l’entreprise, à l’origine du message. 

x x x

L’importance du support tactile

Les médias numériques peuvent sembler parfaitement conçus. Ils pâtissent cependant du manque d’un argument essentiel face au papier : la sensorialité de la matière.

Sous les doigts, au toucher, le papier peut être chaud et doux, évoquant un sentiment de bien-être. Ou bien rude, rugueux, provoquant une impression de force, de puissance. D’autre part, papier et encres possèdent également des odeurs bien particulières, propres à chacun. Elles sont à même de pénétrer l’émotionnel du destinataire et d’ancrer ainsi plus profondément un message.

Plus que tout autre chose, ce sont avant tout ces sensations, ces émotions, qu’il ne faut pas négliger. Elles permettent à la communication imprimée de conserver toujours aujourd’hui la préférence du public, quel qu’il soit. Certaines entreprises, certaines marques, gagnent réellement à ce que leur message soit ancré dans ce réel, cet aspect affectif, que seul peut offrir le papier.

x x x

Conclusion

À travers ces quelques exemples, vous avez pu voir que le print possède encore aujourd’hui de nombreux avantages qu’il est important de ne pas les négliger lors de la mise au point d’une communication. Les aspects émotionnels et sensoriels liés au papier peuvent en effet constituer un réel atout. Judicieusement employés, ils seront à même d’apporter une réelle plus-value à votre image et un support idéal à la transmission de vos valeurs !