Idées green friendly

C’est décidé, vous voulez aligner votre communication imprimée avec vos valeurs. Vous voulez plus de cohérence entre vos actes et vos propos. 

 Bref vous voulez éditer éco-responsable ! 

 Oui mais par où commencer ? Comment produire une communication sincère, éthique et vraiment green ?  

 Je vous donne 5 conseils pour vous lancer ! 

x x x 

 Y croire ! 

 Mon premier conseil est de vraiment y croire. 

 Communiquer de manière éco-responsable, cela demande de l’engagement et de l’investissement.  

Si vous n’êtes pas vous même convaincu du bien fondé de votre démarche et des avantages qu’elle peut vous apporter, vous ne convaincrez pas les autres non plus. Voire pire on pourrait vous reprocher votre manque de sincérité et vous accuser de greenwashing.  

Et là on est tous d’accord, il n’y a rien de pire que les salades !  

Tout le monde s’engage, c’est “à la mode”. Les nouvelles générations sont très sensibles aux actions des marques en faveur de l’environnement. Mais elles ne sont pas dupes pour autant.  

Aussi pour être attirant, il vaut mieux être sincère… sinon attention à la mauvaise réputation !  

Vous ne voulez certainement pas de ça, si ?  

Besoin d’être sûr du bien fondé de choisir une communication imprimée ? C’est par là.  

x x x  

prendre le temps  

Établir une véritable stratégie d’édition papier eco-responsable, cela se fait dans le temps.  

Il est indispensable de se renseigner sur les pratiques et les possibilités tant en phase de conception que de réalisation.  

Recherche en éco-conception, choix des typographies, encrage, optimisation des formats… Mais aussi sélection des encres les moins toxiques, des papiers les plus écologiques (ce n’est pas toujours ceux qu’on croit !) et de l’imprimeur, tout a son importance !  

On vous en dit plus par ici. 

x x x 

 Se remettre en question 

 L’une des clés de la mise en place de votre nouvelle communication imprimée, c’est la remise en question.  

Et là on parle de chiffres. Que ce soit pour les flyers, les catalogues ou bien les livres, avouez que l’on a souvent tendance à surévaluer le nombre d’impressions. N’oubliez pas que, outre le surcoût d’un tirage trop important, il faut ensuite gérer le stockage…  

Un stock, cela nécessite de l’entretien et surtout de l’espace… qui peut devenir beaucoup d’espace en cas d’optimisme répété ! Et que faire le jour ou vos propres locaux ne suffiront plus à accueillir tous ces imprimés ? Peut-être devrez-vous comme d’autres avant vous investir dans la location d’un second espace. Tout cela pour arriver à l’étape de la destruction qui, elle aussi, à un coût…  

De plus un tirage moins important peut vous permettre, si cela s’y prête, d’imprimer en numérique, dont la qualité est en constante évolution et qui présente un avantage écologique certain par rapport à l’offset.   

Se remettre en question c’est aussi freiner ses envies de communication en pensant à l’intérêt de ce que l’on a à dire et en se préparant en amont.  

Je me rappelle d’un jour, un client que nous appellerons Ben qui m’appelle surexcité à propos d’une idée qu’il vient d’avoir. Il lui faut un flyer de toute urgence, on n’a pas le temps d’en discuter mais il est sûr de lui et veut foncer… on prépare les flyers qui seront tirés à plusieurs centaines d’exemplaires et quelques jours plus tard… Ben me rappelle parce qu’il a des modifications à apporter. Sa cible ne réagit pas à son service comme il l’avait espéré, il doit retravailler son message. 

Au final ce fut pour lui une perte de temps et d’argent qui aurait pu être évitée en se posant les bonnes questions.   

Prendre le temps de la réflexion c’est éviter un gaspillage économique et écologique même si dans nos rythmes de vie actuels cela peut paraître un luxe.  

x x x 

 savoir s’entourer 

 Des prestataires avec les mêmes objectifs et les mêmes valeurs que vous cela est précieux, voire indispensable. 

Savez-vous bien choisir votre imprimeur, par exemple ?

En matière d’imprimé éco-responsable, chaque intervenant est important. Concepteur, papetier, imprimeur, transporteur…  

C’est toute une chaîne qui se met en place pour que le résultat final soit non seulement porteur de votre message mais aussi de votre éthique et de vos valeurs. 

On dit oui au made in france, au local et au solidaire ! 

x x x 

Évoluer progressivement 

 Enfin, pensez que vous êtes dans une démarche d’amélioration continue. On ne peut pas tout faire parfaitement du premier coup ! Commencez par améliorer certains points faibles de vos imprimés.  

Abandonnez les Pantone ou faites le choix d’un imprimeur labellisé, éthique et proche de vous. Changez de format et de finition. Retirez plastique et suremballage. 

Au fur et à mesure, d’amélioration en amélioration vous tiendrez l’imprimé éco-responsable parfait ! 

x x x 

bonus 

Et si on imaginait une seconde vie pour vos imprimés ? Upcycling, papier à planter, compostage ou don de livres à des associations… En matière d’éco-responsabilité on peut toujours trouver de nouvelles manières de valoriser l’existant !